Charte graphique pour le compte de CBIM, groupement de radiologues sur la Côte basque

 

J’ai remporté l’appel d’offre pour la mise en place de la charte graphique du pôle de radiologie CBIM basé sur la côte basque. J’avais déjà réalisé toute la communcation de l’ancienne structure, BIM

Cet exercice est peut être un de ceux que je préfère. Définir une charte graphique est compliqué. Pour cette structure, il fallait de la modernité, tout en restant classique pour ne pas affoler les patients habituels. La couleur et la forme devaient renvoyer à l’idée de prendre soin, d’apaiser, sans tomber dans les bleus habituellement utilisés dans le langage médical.

Le travail consiste à mettre en place une charte graphique mais aussi à décliner cette charte graphique sur tous les documents de communication (livret, ordonnances, compte rendu, carte de visite, etc).

 

Très souvent les structures qui ont besoin de communiquer sur leur image ont un logo, sans avoir de charte graphique qui norme leur communication

 

 

charte graphique cbim

déclinaison de la charte graphique

 

 

Définition d’une charte graphique : La charte graphique ou normes graphiques est un document de travail qui contient l’ensemble des règles fondamentales d’utilisation des signes graphiques qui constituent l’identité graphique d’une organisation, d’un projet, d’une entreprise. Le terme vient du latin charta qui signifie « papier » et qui en français a pris le sens de « loi, règle fondamentale ».

une charte graphique s’applique à définir

  1. Le logotype : ses couleurs (définies grâce au nuancier Pantone), sa position dans la page sur tous les supports (papier à en-tête, documents officiels, plaquettes, dossier et chemises, camion, etc.), la zone d’exclusion (espace protégé minimum autour du logo), ses déclinaisons sur des fonds blancs et de couleurs. La charte peut également définir les interdits : par exemple, l’interdiction d’apposer le logo sur un fond noir, de redimensionner le logo sans garder un rapport d’homothétie…
  2. Les polices de caractères utilisées dans les documents afin de permettre de créer différents niveaux de textes et d’apporter un bon confort de lecture. La typographie est l’une des composantes essentielles de l’univers graphique d’une entreprise pour sa reconnaissance. Dans certains cas comme Renault ou l’Aéroport de Paris, on va jusqu’à créer une police de caractères spécifique.
  3. Les jeux de couleurs indépendamment des supports indiquant ses références Lab.
  4. Très souvent, on trouve les jeux de couleurs déclinables sur les différents supports de communication : d’une manière générale la charte indique les valeurs Pantone, CMJN, RVB et hexadécimale de chaque couleur.
  5. L’utilisation d’éléments graphiques tels que filigranes, détail du logo agrandi, courbes et traits spécifiques à l’entreprise.
  6. Les principes du choix des images et des illustrations.