Le parcours qui m’a amené à proposer mes services sur ce site peut être qualifié d’atypique.

-Quand on cherche un graphiste / infographiste multimédia, on s’attend à voir sur un CV un passage aux Beaux Arts ou dans une école d’informatique.

-Pour un conseiller en communication, les écoles spécialisées ont les faveurs, quand ce n’est pas une école type HEC ou autre.

Mon savoir faire et ma façon de penser, je suis allé les chercher ailleurs. Dans le domaine de la communication, il faut être en mesure de faire en permanence un grand écart. Il faut être créatif tout en assimilant le fait que l’on s’adresse à une cible, et que cette créativité mise en forme doit être conditionnée par un objectif. Aucune école n’apprend, non pas ce savoir faire, mais cette façon d’être , de penser. J’irai même jusqu’à dire que la plupart des formations dans le domaine conditionne les modes de pensée. Sans renier tout ce cadre de formation, je suis adepte du principe de la « pensée latérale » (thinking outside the box). Un parcours atypique a été le meilleur moyen de parvenir à cultiver cette façon de penser qui sert aujourd’hui mon travail. Le passage par Los Angeles a été prépondérant. Je n’ai trouvé nulle part ailleurs autant de créativité, d’effervescence et de saine émulation. La californie a été le berceau de nombreuses révolutions, elle reste le terreau fertile des idées neuves.

Ce que je suis aujourd’hui en mesure de donner et de produire, je suis allé le chercher en passant par

  • une jeunesse heureuse dans le sud ouest
  • une Maîtrise d’histoire
  • des expéditions de haute montagne
  • le Canada où j’ai été guide en canoë
  • quelques années passées en californie
  • une formation d’infographiste multimédia à Lyon
  • un passé de photographe
  • la gestion d’un gros projet innovant (swap and surf)
  • pas mal de voyages
  • et pour finir, beaucoup d’années de pratique

Bientôt ici, ce parcours en images